Bandombe Galerie: Espace virtuel d’achat et vente d’œuvres d’art africain

Sisqo Ndombe, le DG de Bandombe Galerie expliquant aux invités le bien fondé de cette vitrine virtuelle.
A la pointe de l’innovation, la Rd-Congo compte à ce jour une galerie virtuelle d’exposition, achat et vente d’oeuvres d’art. Il s’agit du site www.bandombe.com, une galerie de vente et d’achat d’œuvres d’art par paiement sécurisé via carte bancaire, paypal ou encore pelepele mobile avec une livraison gratuite assurée pour la ville province de Kinshasa et par DHL pour les autres contrés moyenant un coût dérisoir.

 

 

Ce portique artistique favorisant la promotion, la diffusion et l’acquisition de l’art contemporain a été présenté au grand public le jeudi dernier à l’espace Bilembo, dans la commune de la Gombe. En plus de l’exposition et vente en ligne d’œuvres d’art contemporain, www.bandombe.com, se veut également un lieu de rencontres, de découvertes et de partages entre jeunes artistes africains.

 

« Il n’est pas facile pour les artistes de Kinshasa par exemple de remplir toutes les conditions dans les galeries afin de faire connaitre son travail au grand public. D’où, « bandombe » vient en appui aux artistes congolais et africains en général qui méritent d’être largement découverts », a renchéri dans son speech, Sisqo Ndombe, l’initiateur de ce grand projet.

 

Assurer la diffusion d’œuvres d’arts réalisées par des artistes visuels talentueux en vue de trouver de nouveaux acheteurs, permettre aux amateurs d’art de découvrir des nouveaux artistes contemporains, donner la parole aux artistes, en rendant l’œuvre d’art accessible au grand public et faire découvrir les artistes africains à travers le monde sont les objectifs de cette plateforme.

 

Le représentant du Ministre de poste, télécommunication et nouvelles technologies de l’information et de la communication -PTNTIC-, s’est félicité de cette initiative innovante assortie de l’ordinaire tout en relevant ainsi l’importance de l’art dans la société.

Étant également présent à cette soirée exploratoire, le chargé culturel de l’Unesco, représentant ainsi le représentant résident de l’Unesco en RD-Congo ne s’est pas empêché de félicité cette initiative. « Au-delà d’être créateur, l’on est également entrepreneur », renchérit ce dernier avant de profiter de l’occasion pour relever la place qu’occupe actuellement le commerce en ligne dans le monde pour ensuite encourager cette marque de révolution qui ne concerne pas seulement la philosophie mais tout le monde.

 

Augustin Bikale a, par cette même occasion, prodigué des conseils à la grande équipe de www.bandombe.com, concernant la fiabilité, la sécurité et autres liés à cette vente en ligne. Il a, en outre, renseigné que l’Unesco reste disponible pour soutenir toute initiative allant dans ce sens.

 

 

« Je te baptise et bienvenu dans l’espace culturel congolais. Tu dois être cet incubateur du marché des arts congolais », c’est sur ces mots que Henry Kalama, le Directeur Général de l’académie de beaux-arts a procédé au lancement officiel de cette vitrine d’arts RD-congolais et africains par extension.

 

En effet, ce concept philosophique bantou qui tirerait son origine de la Rd-Congo plus précisément dans la culture Kongo, signifie tout simplement « les hommes noirs », rappelant ainsi la résistance contre tous les combats obscurs qui ont réussi à détrôner l’âme noire. Ainsi, Bandombe s’impose, à ce jour, comme la lumière qui jaillit de l’obscurité de l’assujettissement et appelle, de ce fait, à une révolution.

 

 

Blaise PUALA

Partage sans limite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *