[2ans depuis sa mort] Kinshasa : Mireille Mbuyi révèle les valeurs d’Etienne Tshisekedi

Après avoir pris part à la messe d’action de grâce le vendredi 01 février 2019 à la cathédrale Notre Dame du Congo afin de commémorer le deuxième anniversaire de la mort d’Etienne Tshisekedi à l’hôpital Sainte Elizabeth à Bruxelles, Mireille Mbuyi, face à la perche de fins limiers d’interkinois.cd, n’a nullement douté de délier sa langue.

De ce fait, elle porte jusqu’à ces jours la forte douleur depuis la disparution du Sphinx de Limeté.  » C’est quelqu’un qu’on doit appeler jusqu’à ces jours, un monument. Commémorer deux ans alors qu’il n’est pas encore enterré, cela nous fait encore trop mal », a substantiellement laissé entendre Mireille Mbuyi, défenderesse de Droit de l’homme.

Nonobsant ce coup poignant, insinue-t-elle, le défunt leur a enseigné, de son vivant, la victoire, l’unité et la lutte pour une cause commune. Dans le même ordre d’idées, Etienne Tshisekedi mettait toujours en avant plan, le peuple. D’où, est né le slogan,  »le peuple d’abord », a-t-elle renchéri.

Point n’est besoin de voir les choses autrement, sa droiture, sa détérmination, son optimisme, sa perséverance, sa franchise, sont notamment les points saillants que garde jusqu’à présent comme souvenirs Mireille Mbuyi, éclaire-t-elle.

Il s’avère important de signaler qu’Etienne Tshisekedi wa Mulumba a tiré sa révérence le 01 février 2017 à Bruxelles. Malgré des multitples tractations entre la famille du défunt et le gouvernement sous le règne de Kabila, aucune solution n’était trouvée. Alors que son fils-héritier, Félix Tshisekedi est désormais au sommet de la république, le rapatriement du feu, au Congo-Kinshasa reste ne plus question de doute.


Lambert Saïdi


Partage sans limite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *