[Appel à l’unité nationale] RDC: U 26 lance la campagne de sensibilisation

Non à la haine tribale! Ceci est un appel et un fil conducteur dont le collectif Unité de 26 provinces-U 26- en fait son chéval de bataille pour ramener l’unité dans toute l’étendue de la Rd.Congo. C’est dans cette optique que cette plateforme s’est réunie le week-end dernier à Africana Palace afin de lancer une campagne de sensibilisation. D’où, le leitmotiv de ce rendez-vous pris sous l’initiative d’une frange de la jeunesse congolaise était de donner le go de ladite campagne, dénommée: « l’unité de 26 provinces ».

Ceci étant, le tribalisme a, depuis un certain laps de temps, pris le contrôle dans le chef de la population congolaise. Ce point de vue ressort de l’observation faite par U26. Quant au quid de ce dernier, Trésor Mpumbu a procédé à la présentation . U26 s’explique : « dans une situation de divergences d’opinions, l’unité n’a pas d’autre expression que le respect de l’opinion de l’autre. Ça ne veut nullement dire chercher à converger à tout prix », a-t-il indiqué.

Poursuivant son intervention, l’homme renseigne que le plus important c’est le dénominateur commun. Il s’agit cependent du bien que chacun veut pour Congo-Kinshasa. Et, des congolais dans leurs diversités éthniques et culturelles.

Pour l’utile à l’agréable, pour Eugène Kandolo, conférencier, coach, motivateur et l’un des organisateurs, le scrutin présidentiel jumelé aux législatives nationales et provinciales sont la vraie cause de la haine tribale et des discours tribaux constatés un peu partout en RDC, ces derniers temps, renseigne-t-il.

« Il y a des couples qui se sont brisés, les amis fidèles qui se sont séparés juste parce que tel ou tel soutenait un candidat qui est de son village, ville ou province.
Nous ne voulons plus de cette division »,
a-t-il éclairé. Et, de poursuivre : l’heure est à l’unité et surtout au pardon.

« Pardonner à soi-même et pardonner à autrui nous permet de voir qu’on n’a toujours pas raison de rester en colère. Car, considérer l’autre c’est accepté qu’étant humain, il peut aussi nous vexer. Sinon, on ne croit pas en son humanité. C’est-à-dire sa faiblesse à être humain et commettre des erreurs », s’est-il exprimé.

Eu égard de ce qui précède, Gloria Djoko, faisant partie de l’équipe organisatrice, épingle sur la question du dévéloppement du pays. Ainsi, la République Démocratique du Congo a certainement besoin de tout congolais pour son épanouissement; insinue-t-elle. Car, la haine tribale, la divergence d’opinions et autres ne peuvent nullement amené le pays dans son emergence; éclaire Gloria Djoko.

En signe de l’unité exhortée, la cérémonie s’est clôturée par les messages d’appel à l’unité dans toutes les quatre langues nationales.


Lambert Saïdi

Partage sans limite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *