[Arrestations et détentions arbitraires] Butembo: le BCNUDH outille le personnel judiciaire

 »Les principes et règles relatifs à l’arrestation et à la détention préventive à Butembo et en territoire de Lubero » telle est la thématique développée au cours d’une formation de renforcement des capacités avec les officiers de la police judiciaire, activistes de défense des droits humains et toutes les autorités judiciaires.

Ainsi, le bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme indique avoir organisé cette table ronde après un constat selon lequel plusieurs arrestations arbitraires et détentions illégales sont devenues monnaie courante à Butembo et en territoire de Lubero.

« Nous avons remarqué que plusieurs personnes sont devenues arbitrairement dans certains cachots » indique Edmond BONANE du BNUDH Butembo-Lubero.

Cependant, Tangibiba TANGITI, commandant second de la police judiciaire invite tous les officiers de la police judiciaire à respecter les procédures d’arrestation et de détention d’un prisonnier en respectant les libertés fondamentales.

Présent à cette table ronde, le procureur de la république près le TGI Butembo, Valeri MWALI précise que toute arrestation doit se faire dans le respect des droits humains mais aussi conformément aux textes légaux du pays. A lui d’ajouter qu’un prisonnier doit être détenu dans un endroit reconnu par l’État.

Au terme de cette rencontre animée par le commandant PNC, Chef du parquet militaire détaché de Butembo, le procureur de la république près le TGI Butembo et les défenseurs du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme, les participants ont promis mettre en pratique les matières reçues tout en demandant aux organisateurs de multiplier les séances de ce genre.

Signalons que les arrestations arbitraires et détentions illégales sont souvent signalées à Butembo et dans le Lubero.

Gloire KAMANDI

Partage sans limite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *