Butembo/Ebola : La population s’en prend à l’équipe de riposte

Les jeunes de la commune Mususa ont résisté aux installations de l’équipe de riposte contre l’épidémie à virus ebola, dimanche 23 décembre, à l’hôpital de référence de KATWA à Butembo.

 

Tout est parti de la présence d’une personne déjà atteinte par l’ebola au quartier Vighole de la commune Mususa. Voulant récupérer ce malade pour le ramener au centre de traitement, les membres de la riposte contre cette maladie ont fait face à une résistance populaire dans ce coin de la ville.

Interrogé par interkinois.cd le bougoumestre de la commune de Mususa, Mbayitoya Bovic a confirmé ce fait en indiquant que le chef de la cellule Kighutu, partie où habitait la malade a été séquestré toute la journée du dimanche par les jeunes qui n’ont pas encore compris la présence d’ebola dans la région. Le responsable de la commune Mususa précise que quatre de ces jeunes ont été arrêtés par la Police Nationale Congolaise (PNC).

Mécontents de cette arrestation, les manifestants ont caillassé les vitres du centre de santé VigholeI puis s’en sont pris aux installations de l’équipe de riposte à l’hôpital de référence de Katwa et celles du centre d’accueil Alpa Job où logent les agents de l’organisation Internationale « Médecin sans frontière ».

En condamnant ces actes, Mbayitoya Bovic précise que les auteurs de ces actes vont subir la rigueur de la loi.

« Les responsables de ces actes doivent répondre de leur comportement. Ils seront conduit en prison », a-t-il déclaré.

Signalons que depuis plusieurs mois de la présence de l’épidémie à virus ebola à Butembo, lorsqu’il y a un cas suspect dans telle ou telle partie de la ville, la population affiche un comportement de résistance contre les membres de l’équipe de riposte contre Ebola.

GLOIRE KAMANDI

Partage sans limite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *